Au collège, notre professeure "de dessin" -on disait comme cela à l'époque- me reprochait de commencer les exercices par les détails. Il fallait plutôt, disait-elle, débuter une œuvre par un schéma d'ensemble et ne traiter les détails au fur et à mesure qu'en dernier. Elle avait bien entendu raison mais je n'ai jamais pu appliquer ses recommandations; on voit bien où cela m'a amené aujourd'hui ...
Mais le détail ne serait rien s'il n'y avait pas aussi de l'ombre à jeter autour de lui afin de le mettre en valeur; c'est ce que je recherche, non pas jeter la lum:ère mais plutôt faire tomber la nuit.

(Suite)